Ligne de recherche

Home  /  Ligne de recherche

Introduction à la ligne de recherche

« Design des nouveaux milieux- Design des relations »

La ligne de recherche porte sur la relation entre individu(s) et milieu(x), la création par le design de nouvelles relations, de nouvelles médiances, de nouveaux milieux. Elle interroge la capacité du design à contribuer à la transformation de nos modes de vie pour parvenir à une vie, une société, un monde meilleur. Elle questionne la conception du changement appréhendé comme la mise en œuvre d’une transition, sa temporalité, les attitudes individuelles et collectives qu’elle suscite. Il s’agit pour le design lui-même d’élaborer une pensée de la transition, voire du transitoire. La journée de recherche du 22 octobre 2015 intitulée « Identités du transitoire » constitue l’acte inaugural de la ligne de recherche.

Aujourd’hui, le projet de design se préoccupe en priorité des acteurs, il prend en compte leurs situations psychologiques et sociales, leurs intentions, leurs visions du monde, leurs valeurs. Ces situations, ces constructions pyscho-socio-culturelles aboutissent et prennent forme dans des comportements. In fine lorsque le projet est centré sur les acteurs ce sont ces derniers que le projet de design rend possible ou plus efficace : permet-il ou rend-il plus performant la fuite ou la lutte ou le soin ou d’autres comportements ? Quelles attitudes encourager, quelles relations favoriser, quels sont les projets les plus adéquats à des fins justes et bonnes? Telles sont les questions qui réunissent les 3 programmes de recherche-création de la ligne de recherche: « Luttes contre les pollutions & Luttes ordinaires », « Habitat transitoire et temporaire » et « Care ».

Si le design ne détermine pas les finalités des actions humaines, qu’il en fournit seulement les moyens, son histoire récente montre que le designer ne peut en ignorer les fins, qu’il est tenu pour responsable des effets des moyens qu’il projette. Que l’on considère le design comme conceptions d’expériences, praxis sociale, processus d’empowerment, processus participatif, etc…l’interrogation sur les fins, l’éthique est devenue centrale dans les modèles théoriques du projet de design (cf. le modèle de l’éclipse de l’objet, proposé par Alain Findeli et Rabah Bousbaci). Tout en se situant à l’intérieur de cette interprétation (éthique) de la théorie du design, notre recherche sera critique à l’égard d’un tel modèle, elle interrogera les ouvertures théoriques et pratiques permises par un tel positionnement.

Luttes contre les pollutions et luttes ordinaires

Dans une perspective de développement durable et de co-conception l’option design met en place une « Recherche-projet » concernant les pollutions, en particulier atmosphériques.lire la suite →

 

Voir les séminaires

Projets

Design Air

Captations et luttes ordinaires

Identités du transitoire

On observe actuellement une forte demande sur le terrain de la précarité ; architectes, artistes, designers sont sollicités pour proposer des solutions. Le consensus social désigne toute situation précaire comme une situation hors-norme dont il faut sortir le plus rapidement possible. Le langage commun marque le franchissement et les temporalités à conjurer : « on tombe dans la précarité, on franchit le seuil de pauvreté, on devient un chômeur de longue durée, on devient SDF».lire la suite →

 

Journée d’étude

Care

S’inscrivant aussi bien dans la réflexion actuelle sur le statut des usagers que sur les nouvelles formes de gouvernance depuis la délégitimassions de l’État-providence, la philosophie du care, compris comme attitude de soin et de sollicitude, est de prendre en compte le point de vue du destinataire du service qui devient coauteur et co-créateur du projet.

Voir les séminaires

Projets

CARE

Design des Nouveaux milieux

Voir les séminaires