Design des nouveaux milieux

Home  /  domaines  /  Design des nouveaux milieux

Le Design des nouveaux milieux conçoit les comportements, les objets, les espaces, les images qui font sens dans la transformation, la création des milieux. Le milieu n’est pas le donné environnemental objectif, mais les termes dans lesquels celui-ci existe pour un certain être (individu, société, espèce…). Le design des nouveaux milieux replace, resitue, l’individu ,les groupes humains et plus généralement le vivant dans sa relation au milieux. Il repose sur le double postulat suivant : le milieu n’est pas une réalité donnée, mais construite par l’activité, le monde actuel se présente à nous comme un ensemble hétérogène de milieux technicisés : un territoire rural, une ville, un hôpital, un site industriel, mais aussi une administration constituent de tels milieux.

Le design des milieux a pour objectif d’établir une relation non univoque entre individus et milieux : si le milieu est transformé par l’activité des individus, les individus sont ouverts et transformés par leur communication avec le milieu.

Ainsi l’utilisateur d’un « Vélib » communique avec quelque chose de plus vaste, situé au-delà de l’action limitée qu’il accomplit. Le cycliste intègre un dispositif plus vaste que celui qu’il forme avec sa machine, il tient compte d’un réseau de stations, de la disponibilité de places libres pour déposer son vélo au plus près de sa destination. Dans ce cas, le design aménage l’espace urbain, il ne se contente pas de rendre possible l’usage du vélo en libérant un espace de circulation (dans une perspective Le Corbusienne), il aménage un registre d’activités en mettant en communication l’usager et le milieu urbain : réseau de voies, de stations, de machines (les vélos et les bornes automatiques), autres usagers.

Nouveaux milieux.- Design et innovation. La fonction du nouveau recouvre des modes différents : la découverte pour la science, l’invention pour les techniques, la créativité pour le design. Chacun de ces modes ont des développements singuliers, discontinu et successif pour l’invention, mise en place d’une réalité pratique strictement actuelle dans la créativité lorsqu’elle vient après l’invention ou réserve virtuelle d’actions, d’objets avant l’invention technique. La créativité n’est pas la résolution d’un problème, c’est la reformulation d’un problème par un détour instrumentale, un nouveau geste, une nouvelle manière de faire. Le cas échéant elle se détourne du perfectionnement ou du progrès technique trop orienté pour choisir d’autres normes, d’autres propriétés non explicites des objets, des espaces. Ce sont ces choix qui déterminent la nouveauté plus indéterminée et plus ouverte que le progrès. Cette indétermination et cette ouverture constituent les potentialités du design des milieux. En adoptant une démarche dans laquelle le milieu ne se présente pas comme préexistant aux relations qui s’y développe, le design des nouveaux milieux a pour objectif de reformuler de manière originale et créative les questions relatives à la création, la préservation, la qualité des milieux de vie, du développement durable, du développement économique, du lien social, du développement personnel au sein du collectif.

Le rétablissement d’une communication entre individus et milieu est la recherche d’une relation juste entre ces deux entités qui ne soit pas au bénéfice ou au détriment de l’un ou de l’autre . Le design des milieux n’est pas un nouvel anthropocentrisme.